15 conseils pour lutter contre le jet lag

15 conseils pour lutter contre le jet lag Article
1092

Les voyages intercontinentaux ont une influence sur notre biorythme. Pour vaincre le jet lag, suivez les conseils suivants.

Longs voyages épuisants : 15 conseils contre le jet lag

Vous devez réserver un vol longue distance pour votre manager ? Ou rentrer chez vous après des vacances à l’autre bout du monde ? Les voyages intercontinentaux influencent notre rythme biologique, ce qui peut avoir des conséquences néfastes sur notre rythme de travail. Vous voulez voyager sainement tout en étant frais et heureux à votre arrivée ? Voici alors quelques conseils pour l’emporter sur le jet lag !

Est-ouest ou ouest-est, quel est le meilleur jet lag ?

Le risque de souffrir de jet lag, aussi appelé syndrome du décalage horaire, est plus important lorsque vous vous dirigez vers l’est parce que vous allez à l’encontre du temps : votre journée sera beaucoup plus courte si vous voyagez de Bruxelles à Hong Kong. Vous vous déplacez vers l’ouest ? Vous suivez dans ce cas le soleil et êtes donc en avance sur l’heure locale, ce qui fait que le jet lag a moins d’emprise sur vous. Votre journée sera toutefois plus longue que d’habitude.

Réservez intelligemment

  1. Prenez le dernier vol de nuit. Lors de la réservation, tenez compte de trois facteurs temporels : la durée du vol, le décalage horaire entre votre lieu de départ et votre destination et l’heure de départ. Choisissez toujours le vol qui vous offrira la nuit la plus complète. Si le voyage dure moins de 6 heures, préférez alors un vol en journée. Vous prenez quand même un court vol de nuit ? Optez alors pour le dernier de la soirée : plus vite vous pourrez aller dormir, mieux votre organisme pourra récupérer.
  2. Réservez le bon siège. Le meilleur moyen de ne pas être dérangé pendant un vol de nuit est de choisir un siège côté hublot.

Jouez avec les fuseaux horaires

  1. Modifiez au préalable votre biorythme. Pour déjà vous habituer à votre nouveau cycle diurne, tentez de changer votre rythme de sommeil environ 4 jours avant le voyage. Vous voyagez vers l’ouest ? Mettez-vous donc au lit une heure plus tard que d’habitude. Vous voyagez vers l’est ? Allez donc dormir plus tôt et levez-vous également un peu plus tôt.
  2. Adaptez-vous immédiatement. Dès que l’avion décolle, réglez votre smartphone et votre montre à l’heure de votre destination. Et adaptez votre comportement à ce nouveau fuseau horaire. S’il est 4 heures du matin là où vous allez, pelotonnez-vous sous une couverture et dormez. S’il est à peine 20 heures, restez éveillé encore un peu.

Prenez bien soin de vous

Les vols long-courriers sont très éprouvants. Il est donc important qu’ils soient confortables et sains et que votre organisme ait l’occasion de s’en remettre. En règle générale, comptez qu’il vous faudra une journée – par heure de décalage horaire – pour récupérer.  

  1. Hydratez-vous. Buvez suffisamment d’eau. Évitez la caféine et l’alcool ou buvez 2 verres d’eau pour chaque verre de vin ou tasse de café que vous consommez. Appliquez de la crème hydratante sur votre peau : cela aura un effet bénéfique sur votre corps. Emportez un spray pour le nez afin d’éviter que votre muqueuse nasale ne se dessèche.
  2. Gardez vos pieds au chaud. Assurez-vous de pouvoir enlever vos chaussures et enfilez une paire de chaussettes confortables et respirantes. Vous vous endormirez plus facilement en ayant les pieds chauds.
  3. Faites des exercices assis. Tout en restant sur votre siège, vous pouvez réaliser quelques étirements. Inclinez plusieurs fois le bas du dos vers l’arrière et vers l’avant de votre siège. Levez les pieds et formez des cercles. Levez un genou à la fois et tirez-le vers vous.
  4. Demandez à ne pas être dérangé. Ne mangez pas pendant le vol et demandez explicitement aux hôtesses de ne pas vous réveiller pour un repas.
  5. Préférez le confort à l’élégance. Pour des longs vols, portez de préférence des vêtements vous offrant une certaine liberté de mouvement.
  6. Prévoyez une couverture. Pour être sûr de ne pas avoir froid en dormant, emportez une couverture polaire : elles sont légères et entrent dans n’importe quel bagage à main.
  7. Utilisez des boules Quies et un masque de nuit. Assurez-vous de pouvoir dormir dans le plus grand calme. Déterminez au préalable les protections auditives qui vous conviennent le mieux et évitez d’acheter un masque qui soit trop serrant ou trop large.
  8. Protégez votre tête et votre cou. Un cale-nuque n’est peut-être pas très glamour, mais prévient les douleurs cervicales qui pourraient survenir si votre tête n’était pas soutenue.
  9. Pensez à vos jambes. Posez tout simplement vos jambes l’une à côté de l’autre ou posez vos pieds sur le repose-pied. Croiser les jambes nuit à votre circulation sanguine et est également très fatigant. Si vous ne dormez pas, rendez-vous aux toilettes et étirez vos jambes ainsi que tout votre corps.
  10. Buvez de la tisane calmante. Emportez vos propres sachets de thé et une fois dans les airs, demandez de l’eau chaude à l’hôtesse.
  11. Recherchez la lumière du jour. Vous vous retrouvez dans un rythme jour/nuit totalement différent ? La journée n’est pas encore finie alors que dans votre tête, il fait déjà nuit ? Recherchez alors la lumière naturelle autant que possible : cela ralentira la production de mélatonine, l’hormone du sommeil qui vous donne envie de dormir.

 

Voici d’autres articles également utiles pour les voyages d’affaires :

Tenez compte des fuseaux horaires !
Comment préparer un voyage d’affaires libre de tout souci ?
Prendre l’avion sans faux plis !
Accueillir un visiteur professionnel venant de l’étranger

 

Votre commentaire

Connectez-vous afin d'ajouter un commentaire

Adresse e-mail non vérifiée

Pas encore membre ? Créez votre profil

Commentaires récents