8 conseils pour gérer un manager difficile

8 conseils pour gérer un manager difficile Article
0

Bien s’y prendre avec un manager difficile, cela s’apprend. Voici quelques conseils pour gérer votre chef comme un pro.

Comment bien s’y prendre avec un chef difficile ?

Une étude a montré que les gens démissionnaient davantage à cause de leur chef qu’à cause de leur travail. Un supérieur désagréable peut en effet vous rendre la vie très dure. Pourtant, partir n’est pas la seule option. Voici 8 conseils qui vous apprendront à mieux gérer un manager difficile. Vous renforcerez en outre votre assertivité ainsi que vos compétences d’autogestion et de leadership.

1.    Qu’est-ce qui motive votre chef ?

Comprenez-vous votre chef ? Si oui, vous saurez vous y prendre plus facilement avec lui et vous obtiendrez les résultats qu’il attend. Tentez de vous faire une idée de ses motivations secrètes et jouez là-dessus. Parlez le même langage que lui et concentrez-vous sur ses valeurs, ses inquiétudes et ses priorités.

2.    Discutez avec votre manager

Aussi déplaisant que cela puisse paraître, parlez à votre chef de son comportement et proposez des solutions. Vous lui donnerez ainsi l’occasion de réagir ou de découvrir ce qu’il ne voyait pas jusqu’à présent.

3.    Adaptez votre style

Tenez compte des préférences de votre chef. Il préfère communiquer par e-mail ? Il prend rapidement des décisions ? Il parle avec circonspection ? Adaptez alors votre style au sien : on parie qu’après cela, votre manager vous écoutera plus attentivement ?

4.    Soignez votre image

Vous êtes responsable de votre image. Évitez donc de négliger vos prestations, de vous plaindre ou de tirer au flanc « parce que vous avez un chef désagréable ». Restez fidèle à vos valeurs et brillez dans votre travail. Pour vous et pour la suite de votre carrière.

5.    Soutenez votre manager

Salir votre manager nuira surtout à votre réputation. il est vraiment incompétent ? Cela finira tôt ou tard par se remarquer. Soutenez votre manager, travaillez de manière proactive sur ses points faibles et veillez à ce qu’il obtienne des résultats. Sachez qu’en fin de compte, c’est pour vous que vous le faites.

6.    Tenez compte de sa personnalité

Un manager avec des traits autistiques a besoin de structure et de clarté. Planifiez des moments de concertation fixes et mentionnez le but et le contenu de la discussion. Évitez d’utiliser un langage émotionnel, soyez bref, allez droit au but et exprimez clairement ce dont vous avez besoin. Répondez aux 5 questions : qui, quoi, où, pourquoi et quand ? Quelque chose vous déplaît ? Dites tout simplement non.

7.    Ne vous laissez pas intimider

Les tyrans tirent leur pouvoir des personnes qui montrent de la crainte. Votre chef crie, il vous descend en flammes ou vous critique ? Redressez-vous et restez calme. Posez tranquillement des questions pour comprendre ce qui ne va pas et proposez des solutions. Votre manager se rendra ainsi compte petit à petit qu’il n’a pas d’emprise sur vous.

8.    Ayez recours aux bonnes procédures 

Le comportement de votre manager dépasse vraiment les bornes ? Est-il question de harcèlement ou d’abus sexuel ? Suivez alors les procédures conventionnelles, faites part de votre plainte aux RH ou à la personne de confiance au sein de l’entreprise. Documentez chaque démarche que vous entreprenez et conservez tous les e-mails, messages vocaux et incidents pertinents.

Mieux gérer votre manager ? Lisez également les articles suivants :

Quel type de manager avez-vous ?
5 astuces pour une collaboration fructueuse
Mieux communiquer grâce au modèle DISC
À faire & à ne pas faire pour entretenir une bonne relation avec son manager
Comment s’y prendre avec les manipulateurs ?

 

Votre commentaire

Connectez-vous afin d'ajouter un commentaire

Adresse e-mail non vérifiée

Pas encore membre ? Créez votre profil

Commentaires récents