Burn-out VS bore-out : les différences

Burn-out VS bore-out : les différences Article
234

Le terme « burn-out » nous est familier depuis longtemps. Mais saviez-vous que le bore-out était, lui aussi, un problème courant ? Une récente étude menée par la KU Leuven a révélé que 6 % des Flamands étaient menacés. Mais quelles sont les différences entre ces deux phénomènes ?

Burn-out VS bore-out : zone d’effort VS zone de confort

La principale différence entre un burn-out et un bore-out ? En cas de bore-out, vous restez trop longtemps dans votre zone de confort. Vous n’êtes pas suffisamment stimulé au travail et vous n’avez aucun défi à relever. Vous n’êtes, dès lors, pas enclin à repousser les limites et, bien souvent, vous n’osez même pas (voire plus) le faire. Cette spirale négative fait obstacle à votre développement personnel : vous tirez de moins en moins de satisfaction de votre travail et vous vous sentez de plus en plus mal dans votre peau.

Les personnes qui souffrent de burn-out ont trop longtemps tiré sur la corde dans ce qu’on appelle la zone d’effort, en opposition à la zone de confort. Vous repoussez vos limites pendant trop longtemps. Contrairement à un bore-out, les stimuli sont trop nombreux : vous êtes à bout de forces.

Burn-out VS bore-out : rien VS tout pour le travail

  • Les personnes qui souffrent de bore-out ne veulent plus se préoccuper de leur travail une fois la porte de leur bureau fermée. Celles qui souffrent de burn-out donnent la priorité à leur travail, aux dépens de leur temps libre.
  • Dans le cas d’un bore-out, vous n’avez pas de défi à relever et vous cherchez continuellement de nouveaux stimuli. Les personnes en proie au burn-out se sentent, quant à elles, surchargées et surstimulées.
  • Vous souffrez de burn-out ? Vous êtes alors constamment stressé : le travail s’accumule et vous sacrifiez votre temps libre pour terminer vos tâches. Les bore-outers font souvent comme s’ils étaient stressés et travaillaient d’arrache-pied, par peur du regard des autres. Mais « faire semblant » les stresse encore plus.

Burn-out VS bore-out : les causes

Un burn-out trouve plutôt son origine dans le tempérament. Vous y êtes sujet ? Dans ce cas, vous êtes souvent trop perfectionniste : vous placez la barre trop haut et vous avez des difficultés à fixer des limites. Vous vous efforcez sans doute constamment d’obtenir l’approbation des autres.

Un bore-out est, quant à lui, principalement causé par l’environnement. Votre travail ne vous stimule pas et ne vous passionne plus. Résultat : vous êtes mal dans votre peau. Vous n’osez, par ailleurs, pas affirmer que vous êtes prêt à relever de nouveaux défis : par peur de perdre votre emploi ou parce que vous pensez ne pas être en mesure d’accomplir les nouvelles missions. Votre personnalité joue toutefois un rôle crucial ici aussi : une mauvaise image de vous et la peur de l’échec vous empêchent de vous développer sur le plan personnel.

Burn-out VS bore-out : symptômes similaires

On confond souvent le burn-out et le bore-out parce que les symptômes sont presque identiques :

  • irritation ;
  • fatigue ;
  • manque d’énergie ;
  • apathie ;
  • sentiment de vide ;
  • doute.

Qui plus est, ces situations conduisent souvent à une dépression : ne rien faire cause autant de stress à un bore-outer qu’en faire trop à un burn-outer.

Burn-out VS bore-out : distinguez-les

Bien que le burn-out et le bore-out semblent avoir des points communs, ce sont deux phénomènes fondamentalement différents. Si vous traitez un bore-out comme un burn-out, vous ne ferez qu’empirer les choses. D’où l’importance de poser un diagnostic correct. C’est le seul moyen de sortir définitivement la tête de l’eau.

Votre commentaire

Connectez-vous afin d'ajouter un commentaire

Adresse e-mail non vérifiée

Pas encore membre ? Créez votre profil

Commentaires récents