Comment devenir un ‘super learner’ ?

Comment devenir un ‘super learner’ ? Article
570

Nous aimons rafraîchir nos connaissances spécifiques, même après les heures de travail et en dehors de la classe.

Apprendre est plus que jamais tendance. L’année passée, presque neuf professionnels sur dix ont suivi une formation dans le cadre de leur travail. Ils l’ont également fait après leurs heures de travail, par le biais de cours du soir ou durant le week-end, via l’auto-étude ou en consultant de la littérature spécialisée.

Community learning

Apprendre se fait de manière de plus en plus informelle et au travail. Il semble que nous préférons apprendre de nos collègues et responsables. Ou… par le biais des réseaux sociaux. Logique, car les tweets, les posts Facebook ou les blogs propres au secteur permettent de se remettre à jour plus rapidement et efficacement.

Les super learners vont plus loin

Un professionnel interrogé sur dix est un super learner. Ce collaborateur motivé suit jusqu’à 17 formations par an, est actif sur les réseaux sociaux, aime travailler de manière flexible et mobile et respire la réussite au niveau professionnel.  

Comment devenir un meilleur travailleur du savoir ?

Un super learner a de l’avance sur ses collègues. Car si vous rafraîchissez vos connaissances de manière constante, vous gardez le contrôle de vos tâches, vous devancez les évolutions du secteur et… vous vous sentez à l’aise dans votre métier. Profitez donc de chaque occasion pour apprendre. Quelques conseils. 

  • Apprendre de manière informelle ? Définissez vos objectifs d’apprentissage. De quelles connaissances avez-vous besoin ? Déterminez ce que vous voulez apprendre et cherchez activement les sources et les outils de connaissance appropriés. Existe-t-il une application capable de vous aider ? Un blog qui vous tient au courant ? Ou vaut-il mieux rejoindre un réseau ?
     
  • Volez avec les yeux : vous voulez apprendre de vos collègues au travail ? Observez-les. Définissez au préalable votre objectif de manière précise et réfléchissez aux éléments sur lesquels vous désirez porter votre attention. Vous assimilerez ainsi rapidement des connaissances pratiques.  
     
  • Posez des questions à vos collègues ou vos réseaux. Informez-vous auprès de vos collègues sur leurs meilleures pratiques. Ou écoutez les personnes que vous connaissez expliquer comment régler un problème. Des pratiques d’autres secteurs ou professions peuvent enrichir votre travail.  
     
  • Suivez de près Twitter, LinkedIn et Facebook. Suivez les personnes faisant office de référence dans votre métier ou votre secteur par le biais des réseaux sociaux. Quels ouvrages ont-elles publiés ? Quels articles sont importants selon elles ? Que pensent-elles des évolutions au sein de votre profession ?  
     
  • Liste des formations. Dressez une liste de l’expertise qui vous manque ou que vous ne maîtrisez pas tout à fait. Et cherchez tous les six mois une formation comblant vos lacunes.
     
  • Rubis sur l’ongle. Savez-vous de quelles connaissances vous avez besoin ? Cherchez les centres de formation proposant cette expertise par le biais de chèques-formation ou du portefeuille PME. De cette façon, vous et votre patron ne payez que la moitié des frais.

 

Votre commentaire

Connectez-vous afin d'ajouter un commentaire

Adresse e-mail non vérifiée

Pas encore membre ? Créez votre profil

Commentaires récents