« Do nothing » : les plus grosses erreurs de traduction dans la publicité

« Do nothing » : les plus grosses erreurs de traduction dans la publicité Article
0

Même la meilleure campagne publicitaire peut être vouée à l'échec si elle est mal traduite. Voici quelques perles.

Même la meilleure campagne publicitaire peut être vouée à l'échec si elle est mal traduite. Voici quelques perles.
Peu après la crise de 2008, la banque HSBC a lancé une campagne publicitaire pour redorer son blason. Mais ce fut un échec... Le slogan « Assume Nothing » (« Ne supposez rien ») avait malencontreusement été traduit par « Do Nothing » dans certains pays. Les entreprises ont donc tout intérêt à bien réfléchir avant de faire traduire leurs communications commerciales. Voici un petit florilège !

Bracelets d'esclaves

En 2013, la chaîne de vêtements espagnole Mango s'est attiré les foudres des Français à cause de ses « bijoux d'esclaves ». Dans le cadre de la promotion de sa nouvelle gamme de bijoux « Esclava » sur la scène internationale, Mango avait utilisé le terme « Esclave ». Quel mauvais choix pour la France ! Des milliers de personnes ont appelé au boycott de la marque. Mango a ensuite présenté ses excuses pour cette erreur de traduction. « Esclava » se traduit en effet par « esclave », mais aussi par « gourmette ».

 

« Dévorez vos doigts »

Si la chaîne de restauration rapide américaine Kentucky Fried Chicken remporte aujourd'hui un grand succès en Chine, cela n'a pas toujours été le cas. Son slogan « Finger licking good » (« Bon à s'en lécher les doigts ») avait été traduit par « Dévorez vos doigts ». De même, transposé en « Donne la diarrhée », le slogan de la marque de bière Coors (« Turn it loose ») a reçu un accueil mitigé en Espagne.
 

Le petit pénis de Ford

Les marques automobiles devraient aussi bien réfléchir avant de baptiser un nouveau modèle. Si vous vous demandez pourquoi la Ford Pinto n'a pas connu un succès retentissant au Brésil, sachez qu'en argot, « pinto » est l'équivalant de « petit pénis ». De même, les ventes de la « Chevrolet Nova » ont tardé à décoller en Amérique latine. General Motors aurait pu s'en douter, car « nova » est un homonyme de « no va » (« je n'irai pas », en espagnol). Et même si le Mitsubishi Pajero est aussi robuste que sexy, il ne se vend pas bien en Espagne. Et pour cause : « pajero » signifie « branleur » dans la langue de Cervantes !
 

Cafe latte

Il y a quelque temps, la chaîne de salons de café Starbucks a publié le slogan « Enjoy your morning latte » en Allemagne. Mal lui en a pris, puisque « latte » signifie « érection » en allemand. Oups ! De son côté, Bacardi a investi beaucoup d'argent dans le lancement de la boisson « Pavian ». En vain ! Dans la langue de Goethe, « Pavian » veut dire « babouin ». Et en Italie, la campagne pour le « Schweppes Tonic Water » fut également un échec. Les Italiens n'ont en effet pas vraiment apprécié la traduction « Schweppes eau des toilettes ».
 

« Voler nu »

« Fly in leather ». En 1977, Braniff Airlines avait choisi ce slogan pour vanter les sièges en cuir confortables disponibles en première classe. Sur le marché espagnol, personne ne voulait toutefois s'y installer. « Fly in leather » avait certes été traduit correctement par « Vuela en cuero », mais si vous prononcez rapidement « en cuero » (« en cuir »), il y a de fortes chances pour que votre interlocuteur entende « en cueros » (« nu ») et donc « Volez nu » !

 

Force est de constater qu'une traduction inappropriée peut ruiner une fantastique campagne de marketing ou un brillant slogan.  Pour éviter tout problème, demandez une offre sans engagement à ElaN Languages !

 

À PROPOS DE L'AUTEUR

ElaN Languages

ElaN Languages

ElaN Languages est l’expert en traductions spécialisées et en formations linguistiques aux entreprises.

Votre commentaire

Connectez-vous afin d'ajouter un commentaire

Adresse e-mail non vérifiée

Pas encore membre ? Créez votre profil

Commentaires récents