Qu’implique le RGPD pour vous, en tant que travailleur ?

Qu’implique le RGPD pour vous, en tant que travailleur ? Article
435

Il est sur toutes les lèvres ces derniers mois. Il fait la « une » des magazines. Il s’invite partout. Qui ? Le RGPD, bien sûr ! Les entreprises, dont la vôtre, doivent s’y conformer pour le 25 mai 2018. Mais qu’implique la nouvelle réglementation sur la vie privée pour vous ?

Meilleure protection de la vie privée

Le RGPD (Règlement Général européen sur la Protection des Données) est la nouvelle réglementation européenne sur la vie privée. Il définit la manière dont les entreprises, les autorités et les organisations doivent traiter vos données à caractère personnel.

Les 5 principes de base du RGPD

Le RGPD vous octroie certains droits en votre qualité de travailleur.

1. Faire supprimer vos données personnelles

Vous pouvez demander à votre employeur de supprimer vos données personnelles, par exemple lorsque vous quittez l’entreprise pour en rejoindre une autre. Il en va de même pour les données tirées des assessments ou des tests de personnalité.

2. Consulter et gérer vos données personnelles

Vous avez un droit de regard sur vos données à caractère personnel. Vous repérez une erreur ? Il manque une information ? Votre employeur doit rectifier cette information. Par ailleurs, il vous revient de déterminer s’il peut utiliser ou non vos données. Vous le lui interdisez ? Il ne peut alors que les conserver.

3. Transférer vos données

Vous pouvez demander à votre employeur de vous fournir un aperçu de vos données personnelles. Ce document doit être facilement lisible. Vous devez le recevoir par e-mail, au format Excel ou via un lien de téléchargement, par exemple. Vous pouvez aussi utiliser ces informations auprès d’une autre organisation. Pensez à votre futur employeur.

Plusieurs obligations incombent à votre employeur.

4. Obligation de notification en cas de fuite de données

Les données numériques que détient votre employeur ont été piratées et il est confronté à une fuite de données ? Il doit alors le signaler dans les 72 heures, à moins que les données personnelles collectées ne soient pas en péril. Il doit, par ailleurs, posséder la technologie nécessaire pour identifier et notifier ce genre de violations.

5. Atout de la transparence

Votre employeur sera bientôt obligé de tenir un registre transparent de toutes les données personnelles récoltées et de la manière dont il les utilise. Vous pouvez également demander à consulter ce document.

Amendes jusqu’à 20 millions d’euros

Votre boss ne respecte pas les nouvelles règles ? En cas d’infraction grave, il court le risque de se voir infliger une lourde amende : jusqu’à 20 millions d’euros ou 4 % du chiffre d’affaires annuel total. Ne vous étonnez donc pas de le voir fébrile à l’approche du 25 mai.

Vous comptez exercer vos nouveaux droits liés au RGPD ?

Faites-le-nous savoir ci-dessous !

Votre commentaire

Connectez-vous afin d'ajouter un commentaire

Adresse e-mail non vérifiée

Pas encore membre ? Créez votre profil

Commentaires récents