Tabou : vous ne pouvez pas travailler à temps partiel et votre collègue le peut.

Tabou : vous ne pouvez pas travailler à temps partiel et votre collègue le peut. Article
0

Si vous souhaitez donner la priorité à votre vie privée, par exemple afin d’être davantage présent pour vos enfants, ou simplement si vous voulez une vie professionnelle un peu plus calme, vous pouvez opter pour un travail à temps partiel.

Mais il n’est pas garanti que votre patron l’accepte. Il est même possible que votre collègue puisse travailler à temps partiel et vous pas... Comment réagir au mieux dans ce cas ?

Si vous travaillez au minimum depuis une demie année chez votre employeur, vous pouvez introduire une demande pour travailler moins (ou plus). Vous devez à cette fin envoyer une lettre indiquant clairement combien d'heures en moins vous voulez travailler et à partir de quelle date (et ce, au minimum deux mois avant la date de début). Bon nombre d’employés partent du principe qu’ils ont d’office le droit de travailler à temps partiel à la place de temps plein. Ce n’est pas correct. Si vous avez convenu avec votre employeur de travailler à temps plein, vous ne pouvez pas ‘exiger’ tout à coup de travailler à temps partiel. Si vous êtes d’accord tous les deux, il n’y a bien sûr aucun problème. Mais vous devez savoir que votre patron peut refuser votre demande de travail à temps partiel. C’est différent du crédit-temps ou du congé parental, puisqu’il est ici question de passer en permanence d’un régime de travail à temps plein à un régime de travail à temps partiel.

Taper du poing sur la table de votre patron, et crier haut et fort « Mais c’est quand même mon droit ? » ne servira à rien... Vous devez tenir compte du fait que dans une relation de travail, l’employeur a toujours un pouvoir plus grand que l’employé. Bien que certains employeurs soient prêts à faire moins travailler leur personnel (et donc aussi à les payer moins), ce n’est pas le cas de tout le monde. Cela engendre de nombreuses conséquences organisationnelles et dans certaines entreprises, il n’est tout simplement pas possible que les personnes travaillent moins. Pensons par exemple aux petites sociétés, aux entreprises qui ont des heures d’ouverture fixes ou un système de travail en équipe, ou encore s’il n’y a tout simplement personne pour prendre en charge votre travail les jours où vous n’êtes pas là. Un employeur pense toujours d’abord à la productivité et aux prestations, et c’est son droit... Cela peut paraître dur, mais en tant qu’employé, vous n’avez pas à choisir.

Il est donc possible que votre collègue puisse travailler à temps partiel et vous non, parce qu’à ce moment précis, cela ne convient pas à la stratégie de votre patron et/ou parce que d’un point de vue organisationnel, il n’est pas possible que vous travailliez moins... Cette nouvelle peut être difficile à avaler, mais il vaut mieux réagir de manière constructive dans une telle situation. Cela ne sert à rien d’être désagréable avec votre collègue et d’être de mauvaise humeur au travail, d'autant plus si vous voulez que votre demande soit prise en considération plus tard. Parce qu’on ne sait jamais, cela peut être possible à un autre moment...

La meilleure façon de vous y prendre est de vous concentrer sur les aspects positifs, même si c’est difficile. Il y a par exemple des inconvénients liés au travail à temps partiel, que vous n’avez pas. Une pension plus modeste, moins de congé, un salaire plus bas, des possibilités d’évolution limitées : des choses auxquelles vous n’êtes pas confronté comme employé à temps plein. Tenez aussi compte du fait que travailler à temps partiel n’est pas toujours aussi facile qu’il n’y parait. De nombreuses personnes à temps partiel doivent en faire plus en moins de temps, ce qui n’est pas si avantageux pour leur niveau de stress. De plus, il peut être difficile après un certain temps de recommencer à travailler à temps plein, si tel serait votre souhait.

Si votre patron refuse votre demande de travail à temps partiel, vous pouvez bien sûr aussi rechercher ensemble d’autres solutions. Vous voulez être plus présent pour vos enfants ? Il est alors peut-être possible d’obtenir un horaire un peu plus flexible, en commençant par exemple plus tôt le matin pour pouvoir partir à l‘heure le soir. Ou demandez à pouvoir travailler de la maison un jour par semaine, cela fait aussi une grande différence. Chaque petite chose peut aider ! Qui sait, ce sont peut-être même de meilleures solutions que de travailler à temps partiel... et par la suite, vous serez encore content d’être resté à temps plein!

Amicalement, Josefien

À PROPOS DE L'AUTEUR

De Bock Josefien

De Bock Josefien

Josefien De Bock voyage à travers la vie en tant que copywriter et créatrice de contenu freelance. En tant que fée des textes, elle publie de jolis écrits pour ses clients. Avec une grande expérience, beaucoup d’enthousiasme et une touche de magie ! N’hésitez surtout pas à vérifier par vous-même sur www.textfairy.be. Et comme elle ne se lasse jamais d’écrire, Josefien tient également un blog où elle nous parle de tout ce qui la fascine et l’intéresse sur www.josieslittlethings.be

Votre commentaire

Connectez-vous afin d'ajouter un commentaire

Adresse e-mail non vérifiée

Pas encore membre ? Créez votre profil

Commentaires récents