Trop chaud pour travailler ?

Trop chaud pour travailler ? Article
626

Si la température ambiante sur le lieu de travail dépasse le maximum autorisé, votre employeur est dans l’obligation de prendre des dispositions.

Celles-ci sont précisées dans le Règlement Général pour la Protection du Travail (RGPT). En voici un aperçu:

  • Si vous travaillez à l’extérieur, en plein soleil, votre employeur doit vous fournir des moyens de protection tels que des lunettes de soleil, de la crème solaire protectrice et un couvre-chef. Si vous travaillez à l’intérieur, il doit faire installer des pare-soleil aux fenêtres. 
  • Votre employeur est également obligé de prévoir suffisamment d’eau ou toute autre boisson non-sucrée et non-gazeuse, de préférence fraîche (entre 10 et 15 degrés). Boire de l’eau trop froide peut causer des troubles gastro-intestinaux. 
  • L’employeur doit en outre également prévoir une ventilation artificielle sur le lieu de travail et ce dans un délai de 48 heures. S’il n’est pas en mesure de le faire, les temps de repos doivent être adaptés, c’est-à-dire prolongés.
  • Les désagréments persistent ? Alors l’employeur peut décider de façon autonome d’instaurer un chômage temporaire et vous renvoyer chez vous.

WBGT

A partir de quelle température l’employeur est-il obligé de prendre ces mesures? La réponse à cette question n’est pas aussi simple.
Il faut savoir que pour mesurer la température, ce n’est pas un thermomètre classique qui est utilisé : la température doit être mesurée à l'aide de ce que l'on appelle un "thermomètre globe humide" (WBGT = Wet Bulb Globe Temperature). Celui-ci tient compte de l'humidité et de la température de rayonnement des objets dans l'environnement. Il est possible que le résultat soit inférieur à la température que donne un thermomètre ordinaire.

Légère, lourde ou moyenne

Les conclusions dépendent également du type de travail. Pour une charge physique de travail légère – pratiquement tous les emplois de bureau – le “thermomètre globe humide” doit indiquer au moins 30 degrés pour que l’on considère que la température maximale est dépassée. Et vu que les valeurs WBGT sont en général inférieures à la température indiquée par un thermomètre classique, cette situation n’arrive que très rarement en Belgique, voire jamais.
Dans le cas où la charge physique de travail est considérée comme moyenne ou lourde, les valeurs WGBT peuvent parfois indiquer que la température maximale est dépassée. Les fonctions qui exigent une position debout par exemple sont considérées comme «moyenne » : la température maximale autorisée est de 26,7 degrés. En ce qui concerne les ouvriers qui travaillent sur un chantier ou dans un port, la température maximale est de 25 degrés car la charge physique de travail est considérée comme « lourde ».

Source: VDAB

À PROPOS DE L'AUTEUR

We Assist You

We Assist You

Votre commentaire

Connectez-vous afin d'ajouter un commentaire

Adresse e-mail non vérifiée

Pas encore membre ? Créez votre profil

Commentaires récents